07 Sep Garder une sexualité vivante

Garder ma sexualité vivante ? On m’objecte parfois que c’est impossible sans un ou une partenaire de vie. Mais, j’affirme que c’est possible. Comment ?

En continuant à s’émouvoir de la beauté du monde …

En étant bouleversé de la souffrance du monde…

J’entends le monde ici dans tout ce qu’il est: la Terre et tout ce qu’elle porte de grâces et de destructions, l’infini du ciel, les animaux, les êtres vivants, minéraux et végétaux, les autres, petits et grands, beaux et moins beaux, aimés ou moins aimés.

S’épanouir sexullement, c’est être vaste, expansif et ouvert sur tout… sur soi et sur l’autre, quel que soit cet autre.

Être ouvert sexuellement, c’est habiter son corps totalement, sans en négliger les jambes, le bassin, le ventre, les bras, le coeur, les sens, la sensibilité…

Être ouvert sexuellement, c’est voyager ! Voyager vers des pays lointains ou plus proches, soit. Mais, voyager surtout vers l’autre avec fluidité. Pouvoir se couler vers un autre, les autres, ce qui nous entoure de près ou de loin, c’est la nature essentielle de la sexualité.

Pourquoi ? Comment cela se peut-il ? L’énergie sexuelle, c’est la même que l’énergie vitale. C’est la vie même !

1Comment
  • solene thouin
    Posted at 19:20h, 26 September Reply

    on respire et on y va ! on se lance dans la vie avec ouverture et désir !!

Post A Comment