18 Oct Gratitude

À l’Action de Grâces, les 6-7-8 octobre 2018, nous avons offert, mon équipe et moi, un atelier de Rituels de guérison. Nous nous sommes réunis à l’Autre Versant où la nature flamboyante de l’automne nous a nourris de ses vibrations lumineuses. Il a fait beau puis il a plu, il a fait froid mais notre avance a toujours gardé le cap vers l’essentiel: créer des liens plus fiables entre les parties égarées de nous-mêmes, revenir à notre centre, laisser vivre notre vulnérabilité. En même temps, des liens réels se sont tissés entre les participants faisant écho à notre réunion intérieure. Comme en témoignait une participante:” On se connaît si peu et tellement à la fois après une fin de semaine si intense.”

Nous avons exprimé nos joies et nos malaises, pleuré nos peines, crié nos blessures, accompagnés par la bienveillance d’Êtres de lumière. Nous avons beaucoup ri, chanté en choeur, prié et remercié avec ferveur. L’expérience a été émouvante, vraiment guérissante. Nous sommes revenus à notre quotidien, à nos familles et à notre travail plus entiers et plus légers, les barrières posées sur nos jours par notre agitation mentale étant moins nombreuses. Le travail intérieur continue, l’ombre cherche à reprendre sa place mais le coeur s’en mêle davantage, délesté de poids inutiles.

J’éprouve énormément de gratitude envers tous les guérisseurs, participants et équipe, pour ce moment de profonde guérison accomplie dans le plaisir et l’ouverture.

Nous cherchons un local à Montréal pour renouveler l’expérience en mai. Nous ne trouverons peut-être pas en ville le local adéquat mais une chose est certaine, nous nous retrouverons à l’Autre Versant à l’Action de Grâces 2019,  pour dire encore merci mille fois. Le Centre est déjà réservé ! Joignez-vous à nous…

1Comment
  • Denise Montplaisir
    Posted at 13:12h, 08 November Reply

    Prendre un temps pour rendre grâce ainsi c’est se faire un réel cadeau de vie. Cette fin de semaine m’a permis de me retrouver en moi-même mais aussi à travers l’autre, Ça m’a donné un élan pour poursuivre ma route en solitaire et me rappeler que je ne suis pas seule bien que je me sente souvent sur «le chemin le moins fréquenté» (Scott Peck).
    Merci Caroline, merci de mettre des mots sur ce vécu.

Post A Comment