Je reçois des personnes en canalisation à mon bureau privé à Outremont. La rencontre peut se faire par Skype ou par téléphone.

Les rencontres durent un peu plus d’une heure, le message lui-même dure une cinquantaine de minutes.

Je demande aux consultants de préparer des questions. Elles peuvent toucher tous les domaines de la vie personnelle. Là où il y a problème, certaines solutions sont offertes. Je ne fais pas de prédictions et je donne peu d’informations générales, sur l’avenir de la planète par exemple. Mes messages sont des lectures de l’énergie du moment présent.

 Je vous présente ici un extrait du livre PRÉSENCE

 

Quand je reçois une personne en canalisation, j’entre en état de prière, je remercie pour l’opportunité qu’il m’est donnée de servir l’humanité. Le service est une intention qui me guide toujours. J’installe une protection autour de moi en imaginant du sel de mer lancé dans les quatre directions, en avant et en arrière de moi, à droite et à gauche. J’appelle des Êtres de lumière bienveillants. Je renvoie les autres, qui pourraient se présenter, à leurs mondes en leur disant qu’ils ne sont pas les bienvenus. C’est une prévention nécessaire, pas une nécessité, car les êtres de l’ombre ne se présentent pas dans un endroit et une transe ritualisés et chez une personne dont les corps énergétiques sont intègres.

 

J’apaise mon mental, je ralentis mes pensées, je les laisse aller presque complètement, je descends dans mon corps, ma fréquence d’énergie s’élève. Mon corps subtil prend de l’expansion et commence à rejoindre le corps subtil de la personne-en-consultation. La présence de mes Guides devient presque tangible. Ils ont abaissé leur état vibratoire et me retrouvent là où je tente de m’élever. Ils m’appellent en ce lieu énergétique. Je les remercie d’entrer en contact avec moi et d’accepter d’aider la personne qui me consulte. Un état émotionnel, des impressions, des sensations physiques se présentent et se préciseront tout au long de la rencontre. Des images distinctes aux couleurs vives apparaissent, elles seront en constant mouvement tout au long de la description que j’en ferai. Parfois, des mots s’imposent.

 

Un message commence à prendre forme, je m’abandonne à cette énergie différente. Je n’ai jamais peur. Ma transe se module, elle s’approfondit, s’allège, s’approfondit de nouveau selon la résistance ou l’accueil de l’autre, selon ma capacité du moment à résister à toute distraction. Je reste présente, en dilettante, mais consciente tout de même. Si le message ne répondait plus à mes valeurs, j’interviendrais, je dirais non à ceci ou cela. Mes valeurs, bien identifiées, assurent mon centrement. Par exemple, je ne fais pas de prédictions, je n’annonce la mort de personne ou je ne dis jamais de quitter un partenaire ou de couper les liens avec une amie, une parente ou un ex-conjoint. La transe profonde consciente a l’avantage de protéger le libre-arbitre de la personne-en-transe.

 

Je descends dans mon coeur, je le visualise en train de s’ouvrir. L’amour est un état vibratoire. Que j’ai appris à créer en moi à volonté. L’amour pour la personne en face de moi, l’amour pour mon travail, l’amour pour la lumière. L’amour m’habite et mes Guides suivent sa vibration. Ils jouent de cet instrument. J’essaie de jouer cette musique avec Eux du mieux que je peux, en donnant toutes les nuances possibles pour rejoindre la personne-en-consultation. Elle ressent quelque chose de très réconfortant, de très réel, au-delà des mots, à travers eux. Plusieurs personnes pleurent pendant tout le message sans savoir pourquoi.

 

Une page de leur vie présente est lue. Elle contient un devenir spirituel et humain, mais c’est un possible, seulement un possible. Le lien subtil entre le présent et une potentialité dans le futur est éclairé. La canalisation facilite la mise en ordre des solutions déjà connues (mais méconnues) par le consultant. Par exemple, une femme veut savoir si elle aura des enfants. L’énergie est scannée, le corps apparaît dans sa forme subtile, révèle des zones ombragées ou bien éclairées. Le corps peut créer un enfant, tout est là, tout est en place. Peut-être y a-t-il même des âmes qui se tiennent tout près de l’âme de la personne qui pose la question. Tout est là. Mais, demain matin, cette femme peut décider de ne jamais avoir d’enfant. Le message ne présente pas une promesse, une prédiction ou une obligation. Le libre-arbitre de la personne-en-consultation demeure. Simplement, elle a pu être éclairée sur la possibilité d’avoir un enfant et sur le chemin (non-médical, la lecture de l’énergie subtile ne remplace pas les tests officiels de fertilité) qu’elle peut poursuivre pour arriver à ce but.